Succès pour la 4e Conférence Internationale des Orchestres

IOC logo (FR)La 4e Conférence Internationale des Orchestres de la FIM, qui s’est tenue à Montréal du 11 au 14 mai 2017, a réuni près de 300 participants

Après Berlin (2008), Amsterdam (2011) et Oslo (2014), la Conférence Internationale des Orchestres de la FIM s’est tenue pour la première fois Amérique du Nord, à Montréal, en coopération avec la Guilde des Musiciens et Musiciennes du Québec (GMMQ, section locale 406 de l’AFM).

Dans le cadre d’un partenariat spécifique, tous les délégués ont été invités à assister au concert de clôture du Concours Musical International de Montréal, avec les lauréats de l’édition 2017 et l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Claus Peter Flor.

Comme lors des éditions précédentes, la CIO a rassemblé musiciens, administrateurs d’orchestre et autres professionnels du monde de la musique de près de quarante pays répartis sur tous les continents. La première journée a fait l’objet d’une coopération spéciale avec Orchestres Canada, l’organisation qui représente les administrateurs d’orchestres au Canada.

Après une introduction de l’Honorable Liza Frulla, ancienne ministre de la Culture du Québec, l’assistance a chaleureusement applaudi Mme Allison Beck qui, sous l’administration du Président Obama, fut la première femme à occuper le poste de directrice du service fédéral de médiation et de conciliation des États-Unis (FMCS).

Lieu unique d’échange pour la communauté mondiale des orchestres, la CIO a une nouvelle fois été le point de rencontre des nombreuses traditions orchestrales qui coexistent à travers la planète, permettant aux musiciens et aux administrateurs de s’exprimer librement sur des sujets d’intérêt commun sans chercher à éviter la controverse.

Un consensus s’est dégagé pour souligner le rôle important que les musiciens doivent pouvoir jouer vis-à-vis des conseils d’administration et, plus généralement, au sein ou aux côtés des organes de décision

Neuf tables rondes thématiques ont abordé successivement l’image de l’orchestre dans la société, les différents modèles de gestion, l’intégration des outils numériques, la place des musiciens dans les conseils d’administration, le problème de l’intimidation et du harcèlement, le rôle de l’orchestre en matière d’éducation, les droits de propriété intellectuelle des musiciens sur leurs enregistrements, et le rôle des syndicats dans la sécurisation de l’avenir des orchestres.

De fortes convergences sont apparues entre musiciens et administrateurs sur des points essentiels tels que la bonne gouvernance, les approches innovantes pour valoriser le travail de l’orchestre ou les rôles respectif des syndicats et de l’administration face au problème de l’intimidation et du harcèlement.

Un consensus s’est également exprimé pour souligner le rôle important que les musiciens doivent pouvoir jouer vis-à-vis des conseils d’administration et, plus généralement, au sein ou aux côtés des organes de décision, même si des approches différentes ont été évoquées quant à l’organisation formelle de la participation des musiciens à ces instances.

Des conclusions reflétant le point de vue des musiciens et de leurs organisations sur l’ensemble des thématiques abordées ont été adoptées à l’issue de la conférence. L’assemblée a par ailleurs exprimé son soutien aux artistes interprètes de Pologne et de Roumanie par deux résolutions unanimes. Les conclusions, les deux résolutions et les contributions de certains panélistes sont déjà accessibles sur le site web de la CIO. De nombreuses photos sont également disponibles sur notre compte Flickr. Les vidéos des différents panels seront progressivement mises en ligne sur notre chaîne Youtube avec l’accord des orateurs concernés. Le programme et le profil des conférenciers sont accessibles en ligne de manière permanente, de même que ceux de toutes les éditions précédentes de la CIO.

Nous exprimons à nouveau notre gratitude à la Guilde des Musiciens du Québec (section locale 406 de l’AFM) pour son rôle essentiel dans l’organisation de cet événement. Nous souhaitons également remercier les nombreux partenaires dont les noms figurent sur le site de la CIO et dont le soutien nous a été précieux, l’AFM, tous les syndicats membres de la FIM participants et les organisations de musiciens d’orchestres nord-américains OCSM, ICSOM et ROPA.

Pin It on Pinterest

Share This